Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

3 mars 2003 1 03 /03 /mars /2003 00:00
Selon une dépêche de The Associated Press datée d’aujourd’hui, la cyberguerre contre l’Irak a déjà commencé.

Le Pentagone a déjà lancé sa première bataille en adressant des courriers électroniques à des généraux irakiens pour les encourager à se rendre ou les mettre en garde contre toute utilisation d’armes de destruction massive.

Si l’information a toujours été un outil présent pendant les conflits, Internet et d’autres technologies accroissent les perspectives de manipulation de l’information. La désinformation devient plus facile. Les « psyops » ont trouvé de nouveaux terrains de jeux.

L’armée américaine jouerait-elle au hacker ? Il serait naïf de croire le contraire. Comment un Etat qui se donne une mission de gendarme du monde peut-il ne pas utiliser les moyens existants à l’ère de l’information numérique ? L’armée américaine dispose des mêmes outils que tout bon pirate informatique.

« Squatter » les réseaux d’un système de défense peut se révéler fort utile en cas d’attaque aérienne. Ainsi, il serait possible de faire croire au système que les troupes américaines sont à un endroit alors qu’elles ne s’y trouvent pas. Le but est de rendre inutilisable des technologies devenue indispensables dans le processus de prise de décision.

Selon Bruce Berkowitz, analyste à Rand Corporation, les buts sont simples : « connaître à l’avance les intentions de l’ennemi suivant une recette en trois ingrédients, espionnage, brouillage et illusion ».

De son côté le spécialiste en renseignement James Bamford assure que le Commandement stratégique américain est prêt à mener des attaques informatiques, tandis que l’Agence nationale de sécurité (NSA) a largement investi dans ce domaine au cours des cinq dernières années.

Rappelons que le président George W. Bush aurait déjà signé un ordre secret pour développer une réglementation sur des cyber-attaques....

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Cyberguerre
commenter cet article

commentaires

:: Actualités ::