Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

29 mars 2002 5 29 /03 /mars /2002 00:00
L’organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), organe de contrôle indépendant et quasi-judiciaire chargé de l’application des conventions des Nations Unies sur les drogues, vient de publier un rapport concernant l’explosion du trafic de stupéfiants sur Internet.

Les narco-trafiquants utilisent les forums de discussion et les pharmacies en ligne fournissent illégalement des médicaments vendus sur ordonnance, y compris des substances placées sous contrôle international, à une clientèle disséminée dans le monde entier sans exiger la présentation des ordonnances requises.

Les autorités tchèques ont rapporté que dans leur pays le trafic de drogue, achat et vente, s’effectuait de plus en plus fréquemment dans les cafés-internet ou par téléphone portable tandis que, aux Pays-Bas, l’internet servait pour vendre des plants de cannabis dans le monde entier.

L’OICS estime que "les conséquences de ces évolutions sont alarmantes. Les enfants et les adolescents risquent de verser dans la criminalité, victimes de la désinformation, de la propagande et du lavage de cerveau effectué par des individus virtuels dont le seul objectif est de tirer profit de consommateurs toujours plus nombreux".

L’Organe propose diverses solutions pour lutter contre la cyber narcocriminalité, comme l’harmonisation des lois entre États, et des ressources et des pouvoir accrus de surveillance et d’enquête. Il se montre cependant prudent dans ses recommandations, notamment en matière de droits : "les craintes exprimées par les groupes de défense des libertés publiques quant aux atteintes à la vie privée et aux restrictions potentielles de la liberté d’expression sont légitimes et doivent être prises en compte."

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Cybercriminalité
commenter cet article

commentaires

:: Actualités ::