Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

16 avril 2005 6 16 /04 /avril /2005 00:00

Mercredi 13 avril dernier, Dominique de Villepin, ministre de l'Intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales, et Thierry Breton, ministre de l'Economie, des finances et de l'industrie onttenu une conférence de presse conjointe à l'occasion de la remise au ministre de l'Intérieur du rapport sur la lutte contre la cybercriminalité.

Cyberpolice vous avait présenté dès septembre 2004 les grandes lignes du plan de lutte prévu par Dominique de Villepin. Ce dernier avait demandé en juin 2004 à Thierry Breton, alors Président deFrance Telecom, de réfléchir à des innovations sur le plan à la fois de la prévention et de la répression.

Le groupe de travail dirigé par Thierry Breton, a notamment proposé la mise en place d’un centre national de signalement et la création d’un "certificat citoyen" aux fournisseurs d’accès et de service Internet permettant de mesurer leur engagement contre la cybercriminalité.

Le ministre de l'Intérieur a par ailleurs décidé de constituer un nouveau groupe d'étude chargé de lui proposer des mesures pouvant être soumis au conseil de justice et affaires intérieures (JAI) de l’Union européenne.

La lutte contre la cybercriminalité est des plus importantes lorsqu'on observe les chiffres :
- 24 millions de Français utilisent régulièrement Internet ;
- 95% des PME sont connectées;
- mise en place d'une véritable administration électronique par l'Etat.

Dominique de Villepin a souligné que "nous devons agir à trois niveaux : les plaintes des victimes, afin d'améliorer encore leur recueil et leur traitement, en liaison avec la Justice ; le signalement par les professionnels ou les particuliers de toute situation contraire à la loi qu'ils rencontrent sur le net, afin de le rendre plus facile et de l'exploiter le plus rapidement possible : c'est la proposition de créer un centre national de signalement ; enfin, la traque active des criminels, à l'initiative des services de police et de gendarmerie : c'est la mise en de véritables cyber-patrouilles que nous allons engager."

Toutefois, il a reconnu que la lutte ne peut relever du monopole de l'Etat, appelant de fait à la collaboration entre les acteurs privéset publics, mais aussi entre les différentes entités concernées au niveau tant européen qu'international : le techno-crime est transnational.

 

:: Pour plus d'informations ::

>> A lire
- Rapport de Thierry Breton : "Chantier sur la lutte contre la cybercriminalité"

>> A voir
- Vidéo présentant la lutte contre la cybercriminalité (source : ministère de l'Intérieur)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Cyberpolice
commenter cet article

commentaires

:: Actualités ::