Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 17:51

Le quotidien La Presse publie un article relatant l’arrestation par la Sûreté du Québec d’un jeune québécois qui se présentait sur Internet avec des armes et qui aurait tenu des propos violents et racistes sur des forums de discussion.

Selon le porte-parole de la Sûreté du Québec, «une vingtaine d'armes de poing, de fusils de chasse et d'armes prohibées ont été saisis chez les parents du jeune homme, où il habitait. Nous avons jugé que Renaud Émard pourrait présenter un risque pour la société».

L'ordinateur du jeune internaute a été saisi de même qu'un nombre importants de documents. Parmi ceux-ci pourrait se trouver une liste de gens directement menacés par Renaud Émard.

C'est une enquête du service de lutte contre le terrorisme de la SQ qui a mené à l'arrestation du jeune homme. Il a comparu au palais de justice de Valleyfield, hier matin. Sept chefs d'accusation ont été retenus contre lui, dont ceux de possession d'armes prohibées et d'entreposage d'armes à feu.

Le voisinage tranquille de la 2e Avenue à L'Île Perrot, où se trouve le domicile de la famille Émard, a été ébranlé d'apprendre l'arrestation de l'adolescent. «C'était un garçon solitaire. Il avait obtenu son permis de maniement d'armes il y a environ deux ans. Il disait que c'était pour chasser avec son père», raconte une voisine.

Selon elle, les Émard demeurent depuis très longtemps dans cette rue. «Ça fait au moins plus de sept ans», assure-t-elle. La dizaine d'autres voisins interrogés par La Presse disent ne pas connaître cette famille qualifiée de «plutôt isolée».

Cette affaire est à mettre en parallèle avec le drame qui s’est déroulé dans le Collège Dawson (cégep anglophone) à Montréal le 13 septembre dernier. Un Québécois de 25 ans, renfermé sur lui-même, utilisait son blog personnel pour faire part de son mal être. Armé d'une arme de poing et de deux fusils d'assaut, il ouvre le feu dans l'établissement scolaire. Bilan : 2 morts (dont l'auteur de la fusillade) et 19 bléssés. A cette occasion, les journalistes ont immédiatement posé la question de la nécessité de la surveillance des blogs par les services de police pour déceler les situations à risque et éviter que des individus commettent de tels actes.

Ce contrôle serait humainement impossible à gérer vu le succès et le nombre de blogs sur la toile. Les internautes seraient-ils alors prêts à voir des bataillons de cyberpoliciers investir la toile pour trouver qui s'avére être un risque pour la société ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Cyberpolice
commenter cet article

commentaires

:: Actualités ::