Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

16 septembre 2005 5 16 /09 /septembre /2005 00:00

Les fraudeurs, adeptes de l'ingénierie sociale, se multiplient sur Internet, à la suite des destructions causées aux Etats-Unis par l'ouragan Katrina.

Ouragan Katrina au Mississippi, photo de Brandon JenningsMercredi, le bilan humain en Louisiane atteignait 474 morts. Au total, l'ouragan aurait causé la mort d'au moins 710 personnes dans l'ensemble des Etats dévastés. Ce chiffre n'est que provisoire puisque les équipes de secours continuent de rechercher des corps dans les zones inondées.

Face à la détresse humaine, les criminels ne se laissent pas attendrir. A l'instar des arnaques qui se mettaient en place au lendemain du tsunami en Asie fin décembre 2004 (voir l'article « Un raz-de-maré d'escrocs ? »), de faux appels aux dons sont actuellement envoyés par messages électroniques aux internautes.

Le Federal Bureau of Investigation vient de diffuser une alerte à la vigilance. En effet, 4000 sites (dont 60% seraient situés hors Etats-Unis) proposent de recueillir (très souvent au nom d'une organisation humanitaire telle que la Croix-Rouge) des dons en faveur des victimes de Katrina. Mais la plupart seraient de faux sites de charité. Le FBI a constaté plus de méls frauduleux en circulation actuellement qu'à l'occasion du tsunami.

Par ailleurs, la police fédérale américaine avertit que des messages proposent des photos des ravages causés par l'ouragan. L'internaute est invité à cliquer sur les liens qui ... exploitent en réalité les failles de sécurité de son ordinateur.

Chevaux de Troie, virus, arnaques : la prudence est donc de rigueur ! Le FBI préconise de ne pas répondre aux méls d'appel aux dons non sollicités.

 

>> Pour en savoir plus :

Site du Federal Bureau of Investigation
- Le phishing : quand l'internaute mord à l'hameçon

Illustration de l'article : photo de l'ouragan Katrina au Mississippi par Brandon Jennings.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Cybercriminalité
commenter cet article

commentaires

:: Actualités ::