Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

:: Prévention ::

:: Recherches ::

24 septembre 2005 6 24 /09 /septembre /2005 00:00

Europol a annoncé le grand coup de filet effectué le 21 septembre par les polices européennes à l'occasion de la lutte contre la pédopornographie sur Internet : 80 perquisitions, nombreuses arrestations, saisie de plusieurs fichiers informatiques.

Europol« Icebreaker II », deuxième phase d'une vaste opération coordonnée par Europol, a été mené en France (13 hommes placés en garde à vue), au Danemark, en Italie (plusieurs arrestations d'hommes âgés de 25 à 65 ans), en Suède (42 arrestations), aux Pays Bas et au Royaume-Uni.

Europol précise que « l'analyse du matériel informatique et des fichiers saisis est un long processus, et les enquêtes menées par les polices nationales se poursuivent ».

La première phase de « Icebreaker », le 14 juin dernier, avait mené à 140 perquisitions et 130 arrestations dans 13 pays de l'Union européenne.

 

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
23 septembre 2005 5 23 /09 /septembre /2005 00:00

La gendarmerie nationale vient d'annoncer que le 13 septembre dernier, les gendarmes de la section de recherches d’Ajaccio ont interpellé une femme âgée d’une quarantaine d’années et son fils âgé d’une vingtaine d’années, soupçonnés d'escroquerie sur Internet.

Après leurs auditions, le juge instructeur les a mis en examen pour abus de confiance en faisant appel au public, exercice illégal de la profession de banquier, de fraude à la TVA intracommunautaire et d’abus de biens sociaux.

Le site Internet « new import club » des deux personnes interpellées proposait différents types de contrat de placements d’argent avec des taux d’intérêt élevés... mais les fonds n'auraient pas été reversés aux clients.

Plus de 700 victimes ont été répertoriées tant en France qu'en Allemagne, Belgique, Espagne, Suisse, Etats-Unis et Canada pour un préjudice estimé à plus de 1 200 000 euros, selon la gendarmerie.

Les militaires de la gendarmerie continuent de rechercher d'éventuelles victimes supplémentaires. Si vous avez été abusé par les sites Internet « Libershop.com », « Libertoi.com » et « New Import Club », n'hésitez pas à contacter la section de recherches d'Ajaccio (tél : 04.95.54.80.88).


>> Pour en savoir plus :

- Site de la gendarmerie nationale

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
28 août 2005 7 28 /08 /août /2005 00:00

Un vaste coup de filet, appelé « Opération Pégase », a été mené par 410 policiers fédéraux brésiliens contre les technocriminels. Cet événement est la conclusion de quatre mois d'enquête. 105 mandats d'arrêts ont été émis par les autorités judiciaires du Brésil.

Accusées de s'adonner aux fraudes bancaires électroniques, 85 personnes ont été arrêtées. Elles auraient volé plus de 33 millions de dollars en piratant les comptes bancaires en ligne de clients, peu vigilants et victimes notamment du phishing.

Par ailleurs, le Computer Emergency Response Team (CERT) brésilien a récemment annoncé une hausse du nombre de plaintes concernant les arnaques en ligne de 1300 % au deuxième trimestre, soit 7.942 cas.

En septembre 2004, les autorités policières estimaient que 80% des pirates du monde résideraient au Brésil et deux tiers des sites pédophiles y seraient créés. Il est d'autant plus difficile d'apprécier la réalité de cette proportion qu'aucune statistique (scientifiquement valable) n'est disponible.

 

>> Pour en savoir plus sur le phishing :

- Le phishing : quand l'internaute mord à l'hameçon !

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
8 juin 2005 3 08 /06 /juin /2005 00:00

Gary McKinnon, ancien administrateur de systèmes informatiques au chômage, encourt jusqu'à 1,75 million de dollars d'amende et 70 ans d'emprisonnement. En effet, les Etats-Unis l'accusent d'avoir piraté les systèmes informatiques notamment de la NASA et du Département de la Défense.

Ce britannique de 39 ans, plus connu sous le pseudonyme « Solo », aurait pénétré illégalement plusieurs dizaines de réseaux informatiques gouvernementaux américains entre février 2001 et mars 2002. Le coût de l'ensemble des dommages causés, estimés par Washington, s'élève à 900 000 dollars. Les Etats-unis ont avoué qu'il ne leur était pas possible de prouver le téléchargement de données confidentielles et la revente de ces dernières.

En 2002, « Solo » a été inculpé par la justice américaine pour piratage, vol d’identifiants, suppression de fichiers critiques, détournement de trafic, blocage d’accès aux réseaux.

Gary McKinnon, baptisé « le plus grand pirate informatique de tous les temps » par la NASA, a été arrêté le 7 juin dernier par Scotland Yard pour comparaître devant un tribunal londonien en vue d'étudier la demande d'extradition de Washington.

Selon le magazine Zataz, le pirate présumé a été libéré sur décision du tribunal. "Une audition, au sujet de son extradition, a été programmée pour le 27 juillet prochain. Son avocate, Karen Todner, considère qu'il doit être jugé sur le territoire britannique."


 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
27 mai 2005 5 27 /05 /mai /2005 00:00

La lutte contre la pornographie infantile sur Internet continue. L'Espagne et l'Italie sont les deux pays européens à nouveau mis en avant par Cyberpolice.

 

:: Un vaste réseau italien démantelé ::

Le 24 mai, la police italienne a démantelé un réseau d'échange d'images pornographiques d'enfants sur Internet. Parmi les 186 membres présumés, il y aurait trois prêtres, un assistant social, un maire et un policier.

L´enquête a débuté, il y a environ un an, à la suite d´une dénonciation formulée par une association de protection des enfants. Accessible grâce à un simple mot de passe (password), un site diffusait des photos de fillettes âgées de 4 à 8 ans.

La police a perquisitionné les logements et bureaux des 186 suspects (pour 27 individus, les perquisitions s'étaient déjà déroulées quelques mois avant). Les enquêteurs ont récupéré des vidéos dans les ordinateurs de trois prêtres et une grande quantité de matériel.

Rappelons que l'Italie était concernée par l'opération "Callidus" menée le 2 mai dernier. En mars déjà, le pays faisait partie des Etats visés par les 500 interpellations menées dans 12 pays (dont 5 européens et 7 d'Amérique latine). L'enquête était dirigée depuis l'Espagne où 19 personnes avaient été interpellées.

 

:: Toujours et encore l'Espagne... ::

L'Espagne est à nouveau touchée par une affaire de pédo-pornographie sur le web, le 26 mai.

Si le réseau, qui vient de tomber, est certes moins important que dans le cas italien, les interpellations régulières conduisent toutefois à rendre l'horreur pédophile toujours plus inquiétante.

La police, en effet, a procédé à l'interpellation de cinq hommes pour enlèvement, viols et mauvais traitements à enfants.

Le profil des interpellés : deux sont des spécialistes en informatique tandis qu'un autre travaillait comme baby-sitter pour mieux s'approcher des enfants.

Ils sont soupçonnés de viols sur des enfants (des garçons) dont les plus jeunes avaient 11 mois, d'avoir filmé ces violences et d'en avoir diffusé les images sur Internet.

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
15 mai 2005 7 15 /05 /mai /2005 00:00

Selon le Computer Crime Research Center, un jeune hacker de 21 ans vient d'être condamné à 12 mois de prison et à payer 12 000 dollars pour avoir utilisé un cheval de Troie contre le département de la défense (DoD) américain.

Le jeune homme était membre d'un groupe de pirates informatiques connu sous le nom de « Thr34t-Krew » (TK). Le troyen, appelé TKWorm, avait causé des dégâts sur les serveurs du DoD.

Cette décision judiciaire a pour but d'envoyer un message clair aux hackers : il n'est pas acceptable de « jouer » avec des chevaux de Troie et autres logiciels malveillants...

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
10 mai 2005 2 10 /05 /mai /2005 00:00

Quelques jours après "Callidus", la gendarmerie nationale poursuit sa lutte contre la cybercriminalité.

A 6 heures ce matin, près d'une centaine de gendarmes ont participé à une grande vague d'interpellations de pirates informatiques présumés, dans le cadre d'une enquête menée par le groupement de gendarmerie des Hauts-de-Seine, agissant sur commission rogatoire. Cette opération était conduite conjointement avec la Federal Computer Crime Unit, une unité belge spécialisée dans la lutte contre le piratage informatique.

Les forces de l'ordre ont interpellé 37 personnes en France et 9 en Belgique. Les "hackers" auraient cassé les systèmes de protection des réseaux et serveurs de sociétés commerciales et d'universités pour y déposer des contrefaçons informatiques. Plusieurs milliers de copies auraient été repérées sur les serveurs piratés et certaines auraient même été vendues.

Les perquisitions ont permis la saisie de 70 disques durs et de 9 000 DVD/CD (contrefaçons de films, logiciels, jeux, albums MP3).

Concernant le profil des pirates interpellés : la moitié sont des mineurs (le plus jeune a 14 ans !), selon la gendarmerie. Les majeurs impliqués sont quasiment tous étudiants.

 

>> Pour en savoir plus

- Site de la gendamerie nationale

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
6 mai 2005 5 06 /05 /mai /2005 00:00

Alors que Cyberpolice vous présentait, hier, l'action de la gendarmerie nationale dans le cadre de la lutte contre la cybercriminalité (lire l'article "Gendarmerie versus Cybercriminalité"), la direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN) vient d'annoncer, ce matin, qu'une vaste opération de police judiciaire (appelée Callidus) était menée, depuis lundi 2 mai, dans huit pays de l'Union européenne (Italie, Suède, Danemark, Pologne, Norvège, Malte, Pays-Bas et France) contre la pédopornographie sur Internet.

Conduite par les dix membres de l'atelier COSPOL-Cybercriminalité (Comprehensive Operational Strategic Plan for Police : Italie, Suède -pays pilote-, Irlande, Royaume-Uni, Danemark, Pologne, Norvège, Malte, Pays-Bas et France) et soutenue par Europol et Interpol, l'opération compte une centaine « d'objectifs ».

La DGGN précise que les investigations et interpellations menées par les différentes forces de police et de gendarmerie des pays engagés se déroulent de manière coordonnée. De plus, les moyens mis en œuvre sont identiques en ce qui concerne le matériel informatique et les logiciels de surveillance du réseau Internet pour les Etats découvrant ces systèmes.

En France, une vingtaine d´arrestations ont déjà eu lieu. La première exploitation des disques durs saisis a révélé la présence de plusieurs milliers de photos à caractère pédopornographique et d´une centaine de vidéos pornographiques avec des mineurs.

Cette opération ne constitue qu’un premier pas, au niveau européen, des efforts de coordination dans la lutte contre la pédopornographie sur Internet, l’identification des victimes et la détection des groupes organisés, selon la gendarmerie.

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
16 mars 2005 3 16 /03 /mars /2005 00:00

Une véritable opération judiciaire internationale contre un réseau pédophile sur Internet a permis l'arrestation de 500 personnes dans 12 pays : 5 pays européens (Espagne, France, Italie, Suède, Pays Bas) et 7 pays d'Amérique latine (Chili, Argentine, Panama, Costa Rica, République dominicaine, Mexique, Uruguay).

Selon la garde civile espagnole (statut similaire à celui de la gendarmerie française) qui coordonnait cette action internationale, 19 personnes vivant en Espagne et  en possession de vidéos et photos pédopornographiques ont été interpellées.

Par ailleurs, la Guardia civil a annoncé que plus de 20.000 articles à contenus pédophile, accompagnés de photos, de vidéos et de bande sonores en format mp3, ont été localisés et plus de 900 connections détectées sur un "chat" internet en langue espagnole

Le ministre espagnol de l'Intérieur, José Antonio Alonso, a affirmé que "nous allons continuer à mener avec une totale détermination ce genre d'opérations contre la pornographie infantile, parce que c'est une infamie que ne peuvent tolérer les sociétés démocratiques, libres et décentes".

Cette opération, d'une ampleur rare, a été possible grâce à une étroite collaboration entre l'organisme européen de coopération judiciaire, Eurojust, et son homologue latino-américain, IberRed.

 

 

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article
6 mars 2003 4 06 /03 /mars /2003 00:00
Cyberpolice recommande la lecture du mémoire de Philippe Delepeleere "Hackers, l’autre monde". Au fil des 300 pages, l’auteur nous conduit dans un monde trop peu connu : le cybercrime. Des risques liés à l’informatique en passant par l’étude sociologique et juridique d’Internet, Philippe Delepeleere nous entraine dans une visite de la criminalité informatique et des hackers. Une étude de qualité, à lire absolument !

L’auteur est diplômé de criminologie à l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Il poursuit actuellement l’agrégation en criminologie (ULB) et le DES en Droit et Gestion des Technologies de l’Information et de la Communication à Namur.

Avec l’aimable autorisation de son auteur, Cyberpolice met à votre disposition la totalité du mémoire "Hackers, l’autre monde".

Attention : les aspects juridiques traités dans le mémoire ne sont valables que dans le cadre de la législation belge.

Repost 0
Published by Cyberpolice - dans Traques - Pirates
commenter cet article

:: Actualités ::